logo_aefa

La prochaine édition des Assises se tiendra les 27, 28 et 29 juin 2017 à CentraleSupélec, site de Châtenay Malabry

Les Assises Européennes de la Fabrication Additive sont organisées depuis 1992 par l’AFPR.

Edito :

Les Assises Européennes de la Fabrication Additive approchent !

L’AFPR va fêter ses 25 ans cette année. Ce sera l’occasion de fêter ce « quart de siècle » lors des prochaines Assises Européennes de la Fabrication Additive qui approchent à grand pas et qui auront lieu du 27 au 29 juin 2017 à Châtenay-Malabry, dans les locaux de CentraleSupélec, avant leur déménagement sur le plateau de Saclay.

Que va-t-on y apprendre ?
Tout d’abord, ce sera comme tous les ans un lieu d’échange et de réseautage qui au cours des années, a permis à beaucoup d’acteurs de l’écosystème de la fabrication additive de gagner énormément de temps, de partager des bonnes pratiques et de trouver des solutions rapides à des développements technologiques parfois délicats. De grands projets nationaux sont nés là, des initiatives nationales ont maturé là. Cette année n’y échappera pas : ce sera l’occasion de débattre de sujets très importants sur l’état actuel des technologies mais aussi de l’ensemble des facteurs clefs de succès.

Tout d’abord, les acteurs de la conception, de la simulation et plus largement de la chaîne numérique apporteront un éclairage intéressant sur l’état des développements des suites logicielles des grands offreurs. Ceci sera en écho de l’état de la recherche dans le domaine, avec des avancées significatives à la fois pour ce qui concerne la pertinence des fonctionnalités offertes mais aussi sur leur niveau de convivialité d’usage. La continuité numérique restera un challenge indispensable à relever pour le futur afin d’une part de ne pas perdre un temps précieux à cause d’incohérence ou d’incomplétudes de l’information, et d’autre part d’assurer un suivi qualité de l’ensemble de la chaîne de valeur concernée.

Une session spéciale sera consacrée à la simulation et à l’état des principaux outils et modules disponibles sur le marché. Une table ronde permettre d’aborder à la fois les possibilités et les limites actuelles mais aussi d’être à l’écoute des attentes et espérances des acteurs utilisateurs de technologies principalement orientées pour la production de pièces et outillages métalliques.

Il sera bien sûr question également des avancées des technologies et des matériaux. A leur sujet, il est important d’accorder la plus grande vigilance à la qualité des matériaux et à la robustesse des technologies. Tout ceci sera abordé et les témoignages montreront que l’on peut avoir confiance dans le développement technologique et économique des filières intégrant de manière durable la fabrication additive.

Ensuite, de nombreux cas d’applications seront illustrés et au travers de certains, des éléments techniques et économiques permettront de mieux cerner les enjeux des développements industriels actuels et futurs. Comme l’an dernier, mais avec une attention encore plus accrue, le sujet de l’hygiène et de la sécurité sera abordé dans le but de sensibiliser les acteurs mais aussi d’échanger des bonnes pratiques. Ceci est essentiel du côté de l’aménagement des locaux mais aussi de la protection directe des personnels côtoyant les machines et leur environnement au quotidien.

La qualité sera également un des facteurs majeurs de discussion. La définition d’un cahier des charges et la réception des pièces fonctionnelles sont des enjeux cruciaux du développement industriel de la fabrication additive. Ainsi, nous aurons à la fois des illustrations de ces problématiques au travers de résultats concrets mais aussi d’études scientifiques et dans le cadre de présentation d’offreurs ou d’utilisateurs des principales technologies présentes sur le marché.

Une session spéciale sera consacrée à la mesure in-process et post-process. Il sera question à la fois d’avancées technologiques récentes et de travaux de recherche mais aussi d’intégration opérationnelle et de premiers retours d’expérience sur le sujet. Ce sera une session unique car nous aurons les premiers résultats partageables d’un grand projet national consacré à ce sujet.

En plus de ces sujets phares, nous pourrons partager, comme les autres années, sur l’état des développements mais aussi des enjeux, dans le domaine du médical sous toutes ses formes. Ainsi des témoignages de professionnels permettront de comprendre les avancées et l’intérêt tout particulier de la profession avec l’ensemble des outils et technologies disponibles sur le marché. Le corps humain sera bientôt de manière encore plus fréquente le réceptacle de nombreux objets de réparation et de substitution issus de fabrication additive. Là encore, des projets de recherche et développement seront abordés et des praticiens nous permettront d’apprécier les progrès effectués.

Et puis, bien sûr, nous parlerons de normalisation. Un état des nouveaux textes disponibles sera fait, comme tous les ans, et nous pourrons constater les effets de l’action du groupe français très dynamique et très actif au plan européen et international. De nouveaux standards ont émergé, de nombreux groupes communs entre l’ISO et l’ASTM ont été créés et des groupes ad hoc travaillent sur des sujets spécifiques. Tout cela sera synthétisé et une discussion ouverte sera proposée pour évoquer la mise en pratique opérationnelle de ces standards. Les aspects réglementaires, les risques spécifiques et les enjeux de cyber-sécurité seront eux aussi abordés.

Les présentations ne seront pas uniquement focalisées sur le métallique, mais aussi sur les plastiques et polymères, les céramiques, les matériaux précieux, etc… avec des applications très diverses. La construction sera également abordée et de nombreux sujets émergeants seront offerts aux participants.

Comme il est de coutume depuis toujours, l’art numérique sera à l’honneur tant par des illustrations de cas concrets que par l’exposition d’objets d’art numérique.

Enfin, des Trophées seront remis cette année encore pour récompenser des avancées technologiques majeures et des succès emblématiques dans le domaine.
Nous vous attendons nombreux et nous sommes convaincus que cet évènement, point de rencontre annuel de la communauté nationale de la fabrication additive, sera l’occasion de partager de très nombreuses informations et de faire croitre encore plus le potentiel collectif de la communauté.

Alain Bernard

Ce texte pourra être retrouvé dans le prochain numéro du magazine A3DM

Partenaires

Les partenaires de l'AFPR